Audrey Renaud, stagiaire en archéologie, 2008
Photo : Alain Vandal, Pointe-à-Callière
 
STAGE 2008
 
Équipe
Brad Loewen, professeur (Université de Montréal), Christian Bélanger, archéologue (Université de Montréal), Monique Laliberté et Suzanne Lachance, spécialistes de la culture matérielle (Université de Montréal), Alain Vandal, responsable de la logistique (Pointe-à-Callière), Sophie Limoges, directrice conservation et éducation (Pointe-à-Callière)
 
Stagiaires : Bénédicte Camian, Élaine Lacroix, Mélanie La Rocque, Marianne-Marilou Leclerc, Grégoire Muise, Audrey Renaud, Sarah-Fortunée Tabbakh
 
Assistantes : Marie-Claude Brien, Valérie Janssen, Éliane Bossé (laboratoire)
 
 
L'École de fouilles archéologiques de Pointe-à-Callière : une expérience inoubliable!
 
Comment qualifier mon passage à Pointe-à-Callière? Génial? Sensationnel? Fantastique? Exceptionnel? Tous ces qualificatifs arrivent à peine à décrire le plaisir que j'ai eu à faire mon stage à L'École de fouilles archéologiques.

Premier matin, je me dépêche de prendre le métro pour ne pas arriver en retard. Remplie d'enthousiasme, je me présente à l'école de fouille prête à commencer. Je rencontre les autres stagiaires, avec qui, au cours des cinq prochaines semaines se développera une très belle amitié. Nous rencontrons l'équipe; les professeurs et les assistantes qui, comme nous, ont très hâte « de se mettre à l'ouvrage ».

Le travail débute par « pelleter de la garnotte », mais en peu de temps, nous commençons les vraies fouilles archéologiques. Nous sommes majoritairement des débutants et chaque découverte devient un événement sensationnel.

Après une semaine, je suis épuisée. J'ai mal partout et j'ai une douleur au poignet qui ne cessera qu'une semaine après le stage. Mais j'adore ça! Nos journées sont divisées entre le travail sur le terrain et celui au laboratoire où ma coéquipière et moi développerons une belle complicité.

Cinq semaines de stages ça passe très vite, trop vite! L'expérience est tellement enrichissante, que je serais prête à recommencer n'importe quand! Après avoir passé trois ans dans les livres et la théorie, être enfin sur le terrain est une joie immense. J'ai très hâte d'avoir de nouveau l'occasion de m'y retrouver!

 
Audrey Renaud
Stagiaire en archéologie, 2008
 
Note de référence : RENAUD, Audrey, 2008, L'École de fouilles archéologiques de Pointe-à-Callière : une expérience inoubliable!, La Recrue, vol. 14, no 3, p. 9.