Le moment fort du chantier survient lors du dégagement d’une fosse qui s’enfonce profondément dans le sol naturel. La possibilité qu’il s’agisse du puits qu’a fait creuser le fondateur de Montréal a clos sur une note extrêmement positive cette troisième campagne de fouilles.
 
Le fort Ville-Marie manifeste sa présence de plus en plus. Tous les espoirs sont permis pour la campagne de fouilles du printemps 2005 qui sera centrée sur les couches de sols antérieures à l’occupation Callière. Ce sera au tour des premières générations de Montréalais de prendre la parole.
 
 
L’heure est au bilan
Au terme de la campagne 2004, après trois années de fouilles, que peut-on conclure? Quels ont été les moments forts et quel bilan peut-on tracer? Les archéologues racontent…
 
 
Fouilles 2004
L’excitation est grande au moment d’entreprendre la campagne de fouilles de 2004 : on va enfin explorer sur une grande surface les contextes archéologiques associés au Régime français. Toute l’équipe a l’esprit à la découverte.
 
En ce début de mai 2004, archéologues et stagiaires entreprennent avec enthousiasme leur remontée du temps en espérant qu’elle les mènera jusqu’à des vestiges du fort Ville-Marie, l’objet de toutes les espérances. Auparavant, les truelles doivent fouiller minutieusement le remblai de Callière qui les recouvre, un dépôt de près de un mètre qui remonte à la construction du château vers 1695.
 
De nouvelles traces de l’occupation au temps de Callière sont relevées. Le remblai renferme plus d’informations que prévu. Les objets qui y sont enfouis appartiennent à plusieurs périodes. Ceux retrouvés en profondeur témoignent d’une occupation pré-Callière; ceux qui reposaient plus près de la surface, d’activités plus tardives.
 
Les fouilles ne permettent pas encore de lire les événements qui se sont succédé au XVIII siècle. Y a-t-il eu agrandissement de la surface en culture comme le suggère l’abaissement du muret qui bordait les jardins à l’époque de Callière? Que s’est-il passé après la destruction du château, en 1765, et avant que Dunlop ne construise son hangar en 1805? Ces questions et bien d’autres seront examinées au cours des prochains mois à la lumière des données recueillies et des analyses - de sol, notamment - qui seront effectuées.