Commerce des pelleteries,
détail, Illustration ©Francis Back
 
Les Canadiens ont vite adopté l'une des coutumes des Amérindiens : fumer le tabac. Les pipes à tuyau amovible étaient constituées d'un fourneau généralement en pierre et d'une tige en bois ou en os.

 
 
Pipe à tuyau amovible
Pierre
Fin 17e/début 18e siècle
Site archéologique du
château de Callière
Pointe-à-Callière
Une pipe à tuyau amovible
Le tabac fut probablement utilisé pour la première fois en Amérique du Sud et transmis graduellement aux peuples autochtones  du Nord-Est de l’Amérique. Déjà en 1535, Cartier avait remarqué et écrit que les Iroquoiens du Saint-Laurent fumaient une herbe qui « ... les tient sains et chauldement... ».
 
 
 
Lors des fouilles de 2002, un fragment d'une pipe associé au contexte de la construction du château de Callière fut mis au jour. L’objet retrouvé est un fourneau à plan carré dont l'une des faces présente une interruption au niveau de la cassure, marquant le trou pour le passage d'un tuyau. Les pipes à tuyau amovible étaient constituées d'un fourneau et d'une tige en bois ou en os. Selon l'archéologue Roland Tremblay, la matière utilisée pour fabriquer cette pipe est probablement de la pierre, mais seule une analyse microscopique ou chimique permettra de répondre définitivement à cette question.
 
La pipe retrouvée sur le site semble s'inscrire dans un style à la mode à la fin du 17e siècle dans la région de Montréal. Appartenait-elle à l'un des ouvriers du chantier de construction du château de Callière? Le contexte archéologique où le fragment a été retrouvé nous laisse présumer que cela est possible.