Une table ronde sur la pointe à Callière
Collaboration de Brad Loewen, professeur
 
Le 13 mars 2003, le lieu-dit « la pointe à Callière » a été le sujet d'une table ronde rassemblant archéologues, professeurs et étudiants. L'événement s'est, bien entendu, déroulé au Musée d'archéologie et d'histoire de Montréal, Pointe-à-Callière.
 
Depuis 1988, la pointe à Callière a fait l'objet de plusieurs recherches archéohistoriques. Les « pionniers », ceux qui ont effectué des recherches sur le site depuis plusieurs années, ont ainsi contribué à un nouveau bilan des connaissances avec « la relève » : des étudiants de l'Université Concordia et de l'Université de Montréal dirigés respectivement par les professeurs Jean Bélisle et Brad Loewen, dans le cadre de l'École de fouilles archéologiques de Pointe-à-Callière.
 
Le Régime français était à l'honneur. Le fort Ville-Marie de 1642, les dépôts liés au cimetière (1643-1654), le château de Callière de 1695, les perles de verre du XVII siècle sont autant de sujets qui ont été abordés par les différents experts réunis. Les cartes illustrées des XVI et XVII siècles, dont celles de Champlain de 1611 et de Bourdon de 1647, ont aussi été discutées, tout comme une étude sur la pointe à Callière mettant en scène son affectation comme foire des fourrures et jardin maraîcher. Enfin, un projet étudiant de constructions en colombage et torchis (argile et paille) et en pièces-sur-pièces a fait revivre l'expérience des premiers colons, tandis que les avatars du bâti architectural jusqu'à 1800 ont pu être restitués à travers les archives. La journée a été courte, certes, mais combien enrichissante. Ses fruits alimenteront les recherches prochaines.
 
Cahiers de recherche, Le lieu de Fondation de Montréal
 
 
MOT DES DIRECTRICES :
 
PRÉFACE :
 
AVANT-PROPOS :
 
MONTREAL IN 1642 : THE SEARCH FOR A LOST CITY, Université Concordia
 
 
 
 
ÉCOLE DE FOUILLES 2002 : RÉSULTATS DE RECHERCHE, Université de Montréal
 
 
 
 
QUINZE ANS DE RECHERCHE SUR LA POINTE À CALLIÈRE, 1988-2003, Corps professoral et archéologues